C’est un canular qui semble avoir forcé vendredi la fermeture de l’Académie Dunt…

kushtard


C’est un canular qui semble avoir forcé vendredi la fermeture de l’Académie Dunton. L’école secondaire dans l’arrondissement d’Anjou avait signalé jeudi soir des menaces sur les réseaux sociaux, disant qu’un ou des individus aurait l’intention de se présenter avec une arme.

Dans un message transmis aux parents des élèves vendredi matin, la direction de l’école expliquait en effet dès le début de la journée que des « messages préoccupants » lui ont été transmis, en ajoutant que le Spvm « analyse présentement la situation ». « Par mesure préventive, tous les cours sont suspendus pour la journée », — la directrice, M. Régis.

Au SPVM, le porte-parole Jean-Pierre Brabant a ensuite confirmé que les policiers ont rapidement été mis au courant de la situation. « On parle d’un message qui a été envoyé [jeudi] comme quoi il y aurait quelqu’un qui se présenterait avec une arme. La direction nous a alors immédiatement contactés », explique-t-il.

Selon La Presse, c’est un message publié sur un compte Instagram de dénonciations anonymes qui aurait mis la puce à l’oreille à la direction de l’école, puis aux autorités. On y lisait qu’un « school shooting » aurait lieu vendredi.

« Quelqu’un a écrit : « Il parait qu’il va y avoir une fusillade dans l’école, restez chez vous » », relate une étudiante de 4e secondaire. Elle et ses amis ont interprété le message comme « une blague facile à faire, mais pas de bon goût », ajoute-t-elle.
Possibles accusations en vue
Dans les heures qui ont suivi ce signalement à la police, celle-ci dit avoir été en mesure de retracer la résidence où habitait l’utilisateur qui a proféré ces menaces en ligne. Des agents se sont rendus sur place pour y rencontrer les habitants et tenter de déterminer qui aurait pu envoyer la menace initiale et, surtout, pour quelle raison.

Peu après, les autorités ont révélé qu’il semble s’agir d’un « canular » dont l’auteur pourrait bien être un élève de l’école. L’enquête est toutefois toujours en cours, et il n’est pas exclu que des accusations de méfait public soient déposées dans ce dossier.

Une « forte présence policière » sera néanmoins assurée aux alentours de cette école.

#Montréal #Écolefermée #actualité



Source

kushtard

Recommended

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*